Si vous considérez vendre votre propriété de Marrakech, Chic Marrakech serait ravi de vous assister dans cette démarche.

Notre expertise en estimation

Au cours des dix dernières années Chic Marrakech a construit une réputation de professionnalisme, d’expertise et d’écoute auprès de propriétaires désireux de vendre leur riad.

Notre agence réalise un volume de transactions importants, en particulier auprès du marché anglo-saxon, et nous serions ravi de vous faire bénéficier de notre expérience et notre expertise pour commercialiser efficacement votre propriété.

Si vous souhaitez mettre votre bien sur le marché, n’hésitez pas à nous contacter : nous réaliserons une estimation précise de ce dernier dans les meilleurs délais.

Par son dynamisme et notre réactivité, notre agence est l’interlocuteur privilégié pour estimer et mettre votre propriété sur le marché.

Vendre sa propriété à l’aide d’un spécialiste du marché anglais et anglophone

Chic Marrakech s’est toujours assuré de présenter les riads et villas les plus élégants et marquants, et nous sommes à ce jour renommés pour la qualité des biens immobiliers que nous proposons.

Les riads – et désormais les villas – que nous proposons sont superbes, uniques et distinctifs : chacun d’entre eux est choisi avec soin et se démarque sur le marché de l’immobilier à Marrakech.

Commercialiser avec efficacité les propriétés de nos clients est primordial pour nous et ceci est un atout clé qui nous différencie réellement de nos confrères.

La présentation originale en ligne de nos propriétés est actuellement sans égale.

Chaque propriété est photographiée professionnellement et la description en Anglais est faite avec implication, souci du détail et réalisme – loin du jargon habituel des agences immobilières. Ceci met en valeur et donne vie aux maisons, ce qui est très apprécié des acheteurs.

Notre agence se focalise également sur le marché des acheteurs anglais et anglophones qui domine maintenant Marrakech : nos clients peuvent être aussi bien allemands ou scandinaves que belges ou suisses.

Nous y associons une stratégie de marketing dynamique. Nous avons établi de solides liens dans le monde des medias et nos propriétés ont été représentées dans de nombreux journaux et magazines internationaux au cours des dernières années – comme par exemple dans le magazine d’Easyjet – ainsi que dans plusieurs programmes de télévision à travers le monde.

Notre différence réside avant tout dans notre réelle passion pour l’architecture. Notre crédibilité s’est construite par nos expériences de transactions mais aussi de rénovations dans le respect de l’esprit original des biens. Enfin, nous avons su associer à nos services une relation personnelle avec les propriétaires.

Ceci nous a permis de générer une réelle fidélité de la part de nos clients.

Information nécessaire à la vente d’un bien

Taxes

Dans le cadre d’une vente, le vendeur doit s’acquitter de 2 éléments : la taxe sur la vente et les honoraires de l’agent immobilier (2.5% Hors Taxes).

En ce qui concerne la taxe, elle s’élève à 3% du montant de la transaction dans le cas où il n’y a pas de plus-value.

L’administration fiscale offre une franchise de 15% au-delà de la valeur d’achat du bien, ce qui permet de couvrir les frais légaux et les honoraires d’agence réglés lors de l’acquisition originale de la propriété.

La plus-value ne s’applique donc qu’à partir du prix d’acquisition majoré de 15% : jusqu’à ce niveau, seule la taxe de 3% sur la vente est due. Par ailleurs, si le vendeur peut produire des factures de travaux en bonne et due forme, les montants de ces dernières viendront également minorer la plus-value potentielle.

Enfin, la valeur du mobilier ne supporte pas la taxe de 3% et les vendeurs ont souvent tendance à survaloriser l’inventaire (mobilier) afin de minorer la plus-value potentielle.

Cette dernière fait l’objet d’un taux de 20%.

Règlement et rapatriement du produit de la vente

Actuellement, la plupart des vendeurs préfèrent être payés de façon légale directement hors du Maroc.

Cette formule est permise par l’article 768 de l’Office des Changes à Rabat, corps administratif qui régit les investissements étrangers au Maroc et qui pilote le rapatriement des transactions immobilières vers l’étranger.

Cela permet d’effectuer une transaction légale au Maroc avec un paiement direct à l’étranger. Cependant, une partie du paiement (10à 20%) devra être effectué au Maroc afin de couvrir les frais d’enregistrement et les coûts divers (factures restantes à payer / taxes foncières).

Les vendeurs préfèrent souvent ce mode de paiement direct à l’étranger afin d’éviter le délai de rapatriement des fonds qui peut atteindre 4 ans (L’administration fiscale peut limiter le montant à 25% du total par an).